Pour le rêve des enfants

Les Globe-dreamers sont de grands rêveurs. Céline et Jean-Baptiste partent en effet faire un tour du monde pour récolter les rêves des enfants et partager avec eux chaque étape de leur voyage. A quelques mois du départ, Céline nous raconte comment ce beau projet associatif est né.

« Le rêve est notre fil conducteur. »

J’ai toujours eu envie de partir avec mon sac à dos faire le tour du monde. J’ai réussi à convaincre mon conjoint.

« Notre mascotte s’appelle Magellan. »

C’est une petite peluche qui symbolise l’enfance, et particulièrement l’envie d’apprendre. C’est le personnage principal des Globe-dreamers. C’est lui qui fera le lien entre nous, les deux voyageurs adultes, et les enfants qui vont nous suivre en France ou ceux que nous allons rencontrer pendant notre voyage.

« Nous voulons faire découvrir le monde aux enfants. »

Sur notre site internet, il y a une rubrique dédiée aux enfants qui s’appelle les « mini-dreamers ». Les enfants pourront poser des questions à Magellan, télécharger des coloriages et des kits pédagogiques (un par pays, avec 6 à 10 pages). Le but est de faire découvrir les pays que nous allons traverser aux enfants.

« On a vendu des compotes et des confitures pour financer notre projet. »

A quelques mois du départ, on arpente les brocantes et grâce à nos partenaires, on a obtenu des aides matérielles pour soutenir notre association. On finalise également le lien avec les écoles.

« Nous avons eu une démarche auprès de l’Education Nationale pour accréditer notre projet. »

Certains profs ont tout de suite été partants pour suivre notre projet avec les enfants de leur classe. Nous allons partir aux alentours du 20 novembre 2013, la date internationale des droits de l’enfance. C’est un symbole fort et nous voulons montrer par notre projet que les rêves des enfants peuvent être très différents selon les pays. Plus jeune, j’avais des rêves cloisonnés. J’ai trouvé ça injuste. Aujourd’hui, j’ai envie de faire rêver les enfants…

« Le voyage, c’est la part de nos rêves. »

J’ai 25 ans. Ce voyage, c’est un rêve d’enfant. Et j’ai envie que ce côté enfantin nous suive pendant tout notre voyage… On va collecter les rêves des enfants pendant plusieurs mois, et on vous les fera partager à notre retour.

Continuez l'aventure...

00:00