Crédit photo : MixCity Radio
Tous droits réservés

Une baleine en Australie

Tous les voyageurs souhaitent un jour faire la rencontre de ce majestueux mammifère marin. A bosse, bleue ou blanche, la baleine a inspiré de nombreux romanciers, Melville en tête avec son célèbre Moby-Dick. Mais le romantisme de la littérature est bien loin de l’expérience réelle. Comme nombre de touristes, j’ai moi aussi chercher la baleine aux quatre coins du globe : au Canada tout d’abord, puis en Islande, Irlande, Arctique, Patagonie, Australie… Je n’ai pas toujours eu la chance de la croiser, ou alors parfois de très loin, mais l’expérience la plus belle que j’ai pu vivre a eu lieu lors d’un voyage dans ma seconde patrie de coeur, l’Australie : bien ancré avec mon appareil photo sur le pont d’un petit bateau de touristes, à côté de la cabine du marin, je fus surpris dans ma contemplation par la sonnerie stridente du radar. Nous étions en juillet, la saison idéale où les baleines et leur baleineaux font halte près des côtes australiennes avant de rejoindre l’Antarctique. La mer était calme, le soleil perçait un ciel sans nuages. Soudain, une note grave transperça le bruit du moteur. Le marin arrêta alors sa machine. Les quelques touristes présents se jetèrent sur le pont. Un dos bosselé apparût enfin, puis deux, puis trois, puis quatre… Une nouvelle note se fit alors entendre, plus aiguë, et le bateau commença à bouger. Des bruits sourds se répétèrent sous nos pieds. Puis le bateau se souleva, puis plusieurs fois. La fragile embarcation ne broncha pas, mais nous furent maintes fois ballotés par leurs passages, éclaboussés par leurs plongeons successifs, émerveillés par leurs têtes qui nous regardaient fixement. Qui regarde l’autre, me suis-je mis alors à penser. J’appuyai enfin sur le déclencheur de mon appareil, et telle une onde marine, la baleine se renversa et disparut dans les flots, laissant derrière elle l’écho marine de l’écume…

Continuez l'aventure...

00:00