Crédit photo : MixCity Radio
Tous droits réservés

Les rennes du Svalbard

C’est en 2005 que j’ai pour la première fois traversé le cercle polaire arctique et foulé la terre de l’île de Spitzberg, située dans l’archipel du Svalbard au Nord de la Norvège. Sa ville principale, Longyearbyen, avec ses 2 000 habitants, est la capitale territoriale la plus nordique de la planète. Mais ce qui m’intéressait en allant là-bas, c’était de découvrir le désert polaire, avec sa faune et sa flore encore très sauvage. Au bout de quelques jours d’itinérance à pied, après avoir traversé une tempête de neige, le soleil apparut soudain et le plateau sur lequel nous nous trouvions s’éclaira enfin. A l’horizon, deux rennes venaient dans notre direction. Je quittais donc pour quelques minutes mon guide et après une bonne heure d’une approche lente et délicate, je réussis à être à moins d’un mètre d’eux. Je crois que j’avais autant peur de leur réaction qu’eux de la mienne. Et en même temps les larmes me montaient aux yeux. C’était la première fois que j’approchais d’aussi près en milieu naturel des animaux aussi gros. Lorsque le plus imposant des deux vint me sentir la main, j’étais convaincu que je ne craignais aucun danger. Ce fut pour moi un moment magique : leur souffle, leur regard, leur odeur, tout reste encore gravé dans ma mémoire. Lorsqu’ils s’éloignèrent, je mis plusieurs minutes à réaliser que j’avais été très chanceux de vivre cette expérience. Mon guide m’expliqua plus tard que les rennes du Spitzberg connaissaient la présence de l’homme depuis seulement un siècle, mais qu’ils étaient encore très sauvages dans ce coin de l’île. C’est certainement un de mes plus beaux souvenirs de voyageur, et le plus beau de ce voyage dans le cercle polaire.

Continuez l'aventure...

00:00