Ils ont fait le tour du monde en famille

Récit de voyages

Il y a des voyageurs solitaires, d’autres qui préfèrent partir en couple, entre amis ou en famille. Parmi les « tourdumondistes », ces voyageurs qui ont décidé de partir découvrir plusieurs destinations du monde sur une longue période, beaucoup ont des caractéristiques communes : souvent de jeunes actifs solitaires ou en couple souhaitant après leurs études aller découvrir notre belle planète. Pour de nombreux voyageurs, faire un tour du monde en famille semble trop contraignant, voire impossible. Et pourtant, au fil de mes rencontres, j’ai vu beaucoup de couple voyager avec leurs enfants, parfois en bas âge. Levons donc un tabou avec cet article : oui, il est possible de faire un tour du monde en famille, et pour vous en convaincre voici quelques témoignages que j’ai pu récolter au micro de MixCity Radio ces dernières années.

Un tour du monde à cinq avec Paul, Julie et leurs trois enfants

Paul et Julie sont partis faire un tour du monde en sac à dos avec leurs trois enfants les derniers jours du mois de décembre 2019. Lorsque nous avons enregistré l’interview, nous ne savions pas que trois mois plus tard, la pandémie du Covid allait bloquer la plupart des frontières dans le monde. Paul et Julie m’ont ainsi raconté leur projet de tour du monde à cinq : du choix de leurs destinations (avec des pays assez originaux comme Israël, le Zanzibar, la Tanzanie…) aux motivations les poussant à réaliser ce projet pour passer plus du temps ensemble. Ils m’ont expliqué également la préparation nécessaire (vaccins, réservations, gestion de leur appartement et de leur voiture pendant leur absence…). Quelques mois plus tard, j’ai repris contact avec Paul qui m’a raconté comment ils ont vécu le début de la pandémie pendant leur tour du monde. La grande famille de Paul et Julie a finalement fait le choix de revenir en France pendant le premier confinement, mais pas de regrets : les quatre mois de ce tour du monde en famille durent magique ! Depuis, ils sont repartis plusieurs fois en voyage, toujours en famille.

Lire l’intégralité de l’interview

Un tour du monde à cinq avec Paul, Julie et leurs trois enfants

Filmer la planète à vélo avec la petite Lirio

Damien Artero est auteur et réalisateur. Il a su développer depuis quelques années un art de vivre original : parcourir la planète à vélo avec sa compagne Delphine et leur petite fille Lirio. Lorsque je l’ai interviewé il y a maintenant une dizaine d’année, voyager à vélo avec un enfant en bas âge était pour lui chose naturelle, puisqu’en couple il avait déjà parcouru le monde et que le nomadisme est depuis toujours dans leurs « gênes ». C’est une formidable aventure humaine que vit cette petite famille. Et Damien de conclure : « Voyager avec notre bébé, c’est aussi écouter ses besoins, ses attentes et découvrir le regard qu’elle pose sur les décors. Elle nous fait prêter attention à des choses que nous n’aurions pas forcément relevées. »

Lire l’intégralité de l’interview

Filmer la planète à vélo avec la petite Lirio

1, 2, 3, 4 et 5 : un tour du monde en camping-car de 4 ans

1 camping-car, 2 parents, 3 enfants, 4 ans de voyage sur les 5 continents. C’est l’incroyable aventure qu’ont vécue Annie et Stéphane avec leurs enfants de 1999 à 2003. Ils ont traversé 80 pays (oui, vous avez bien lu) et j’ai oublié de préciser que pendant leur tour du monde ils ont adopté dans leur déjà très grande famille un sixième membre : une chienne. C’est lors d’un de mes séjours à La Rochelle que j’ai été intrigué par ce couple qui dédicaçait ses livres sur le vieux port. Ils m’ont raconté leurs différents voyages et ce fameux tour du monde en camping-car avec leurs trois enfants. Nous avons pris rendez-vous quelques semaines plus tard, et j’ai écouté avec une grande admiration ce couple riche d’une si belle expérience. Car leur témoignage est précieux pour qui a envie de partir faire des voyages lointains avec ses enfants : « Quant on voyage avec des enfants, les contacts avec les gens sont tout de suite facilités. Même avec les douaniers, ça nous a permis parfois de passer plus facilement la frontière des pays que nous traversions. ». Ils m’ont expliqué également comment ils organisaient l’éducation de leurs enfants et comment leurs enfants ont vécu le retour en France après quatre années de tour du monde. Ce que j’en ai retenu : les enfants s’adaptent beaucoup plus rapidement que ce que les parents imaginent.

Lire l’intégralité de l’interview

Un tour du monde en camping-car en famille

Un tour du monde à 80cm avec Louane et ses deux parents

Louane faisait 80 cm (de haut) lorsqu’elle est partie faire un tour du monde avec ses parents. « Maligne, curieuse, rieuse avec un caractère bien trempé », elle a joué un rôle central dans ce voyage. « C’est assez magique de voyager avec une enfant et de voir le monde avec ses yeux. On vit avec des valeurs simples : manger, dormir… On retourne à l’essentiel et on se porte mutuellement. Il faut être un peu un enfant soi-même pour partir faire un tour un monde. La vie est très courte. ».

Lire l’intégralité de l’interview

Un tour du monde à 80cm avec Louane

10 ans après un tour du monde en solitaire, Sarah voyage en famille

J’ai eu l’occasion d’interviewer Sarah à deux reprises : Il y a une dizaine d’année, après un tour du monde en solitaire d’un an, et en 2020, où après avoir eu sa petite fille Anna elle continue à parcourir la planète avec son compagnon. « J’ai envie aussi de partager à ma fille cette liberté, cette connaissance du monde que j’ai eu pendant mon tour du monde. » me disait-elle. Et c’est en mode « slow travel » que cette petite famille parcourt désormais le monde. « Ma fille a fait son premier voyage à deux mois. On l’a fait voyager pour qu’elle découvre la planète. Aujourd’hui, elle est devenue très sociable. Avec une enfant, il faut juste savoir s’organiser. »

Lire l’intégralité de l’interview

Après un tour du monde en solitaire, Sarah voyage en famille

Récolter le rêve des enfants avec les Globe-dreamers

Enfin, cette série sur le voyage en famille se termine avec le tour du monde de Céline et Jean-Baptiste (et Magellan, leur célèbre mascotte !). Ce couple est parti il y a une dizaine d’année en tour du monde pour récolter les rêves des enfants et partager avec eux chaque étape de leur voyage. Un tour du monde… avec des enfants du monde. Ce couple débrouillard et dynamique s’est donné pour nom les « Globe-dreamers ». Je laisse donc le dernier mot à Céline : « Ce voyage, c’est un rêve d’enfant. J’ai envie que ce côté enfantin nous suive pendant tout notre voyage… On va collecter les rêves des enfants pendant plusieurs mois, et on vous les fera partager à notre retour ». Voyager avec des enfants n’est donc pas si compliqué, en n’oubliant pas dans notre sac à dos d’emmener également l’enfant qui est en nous.

Lire l’intégralité de l’interview

Récolter le rêve des enfants avec les Globe-dreamers
Continuez l'aventure en podcast...
00:00