L‘envie de faire un tour du monde, c‘était d’abord l‘envie de prendre du recul par rapport à notre propre vie

Caroline et Mathieu

Prendre du recul, donner du sens, trouver l’envie… Bon nombre de voyageurs se posent régulièrement ces questions. Il y a en effet 1 000 raisons de partir faire un tour du monde, de tout quitter. Mathieu et Caroline en sont le parfait exemple. Ils avaient des vies confortables en France, venaient de se marier, mais quelque chose leur disait d’aller voir le monde de leurs propres yeux.

« On a rencontré une famille en Birmanie qui a changé notre voyage. »

A Bagan, en Birmanie, le quelque chose s’est produit. Ils ont croisé le chemin de Bobo, un conducteur de cariole. Cet homme vivait avec 3 dollars par jour pour nourrir sa famille. Des histoires de vies, et l’envie pour Mathieu et Caroline d’aider cet homme. Ils ont ainsi lancé une collecte d’argent sur internet et recueilli 1 000 dollars pour que Bobo puisse s’acheter sa propre cariole.

« Bobo a réagi avec une grande pudeur. »

Qu’ont-ils appris de cette expérience ? La pudeur, à la fois la leur et celle de Bobo. Le fait de redonner espoir à une famille. Et surtout l’envie de liberté, de croire en un avenir meilleur et aux belles rencontres.

L’interview de Caroline et Mathieu et leur rencontre avec Bobo

Vous pouvez lire l’interview de Caroline et Mathieu sur cette page.

Continuez l'aventure en podcast...
00:00